Lisez les témoignages de Rayanne et de Guy, nos deux délégués internationaux qui se sont démenés, avec les autres membres du comité de préparation de cet EZM, pour en faire un vrai succès! 27 délégués étaient présents, représentant 18 pays!

(Témoignages parus dans La Chaîne de novembre-décembre 2023)

Guy, Délégué aux Réunions Internationales

Pendant les réunions internationales, les Délégués aux Réunions Internationales sont vos yeux et vos oreilles : c’est pour vous que nous regardons ce qui s’y passe et que nous écoutons ce qui se dit. Nous sommes votre bouche : c’est pour vous que nous y exprimons nos pensées. Enfin, nous sommes votre coeur : dans cet article, nous aimerions partager avec vous ce que nous avons ressenti pendant les 3 jours de la dernière EZM, (European Zonal Meeting, Réunion de la Zone Europe), qui s’est tenue à Paris début septembre.

Vendredi, 14 h.

C’est comme une réunion de famille où l’on retrouve les cousins et cousines venus de partout. Ceux qui se sont déjà rencontrés dans d’autres réunions internationales exclament leur joie de se revoir, lèvent les bras, s’embrassent dans un joyeux brouhaha.
15 h. Elizabeth fait doucement le silence. Le moment est important : l’EZM va commencer. Après quelques mots, elle donne la parole à Agnès, qui accueille les participants au nom du CA. Son anglais « de Google translate » et son accent expriment le message Al-Anon de façon touchante : quelle que soit notre maîtrise de l’anglais, nous parlons tous Al-Anon.
Ensuite les 27 Délégués se présentent. Ils ont environ 35 à 75 ans, ce sont en majorité des femmes. Ils sont de 18 Structures différentes, qui comptent de 30 à 600 groupes. Tous ont une expérience de service en région ou au niveau national. Pour 2 Structures, c’est leur première participation. Il y a aussi 3 invitées du Bureau des Services Mondiaux (BSM). Après s’être présenté, chacun colle un logo sur la carte d’Europe, à l’emplacement de son pays. En fin de présentation, il y a des logos un peu partout, y compris en Ukraine et en Russie.
A chaque session, un participant prononcera la Prière de la Sérénité dans sa langue, moment émouvant qui traduit l’aspect universel de notre fraternité.
Anders (Suède) présente le compte rendu de la dernière Réunion Internationale des Services Généraux Al-Anon. Ce compte rendu est le bienvenu, le compte rendu « officiel » n’étant pas encore paru.
Après le dîner, réunion spirituelle sur le thème de l’EZM, « Ça commence par moi ». On est des quatre coins d’Europe, et c’est une réunion spirituelle « comme à la maison ». Chacun s’exprime à son tour, tous écoutent, l’esprit Al-Anon est dans la salle.

Samedi matin.

Après des retrouvailles au petit-déjeuner, première session plénière « Encourager l’engagement dans le service et la rotation de service », animée par Katia et Simeona, de Slovénie, qui ont de l’énergie à revendre ! La Slovénie (35 groupes) organise chaque année un atelier sur le thème du service, dédié aux membres qui ont un à deux ans de rétablissement. Chacun est invité à faire part de ses compétences, sur un formulaire. Les actions d’information publique sont nombreuses, sur les radios et dans les journaux, à commencer par les régions qui ont le moins de groupes. La recette pour avoir des serviteurs ? Faire de l’information sur le service, par des contacts personnels, et la répéter, répéter, répéter…
C’est ensuite la 1ère séance d’échanges. Les amies du BSM présentent l’avancement du projet de réunions Alateen à distance. C’est impressionnant comme le BSM s’applique maintenant à bien prendre en compte les besoins des Structures en dehors de l’Amérique du Nord. Par exemple, chaque « règle » de fonctionnement de réunion Alateen à distance est décrite à la fois selon son « intention » (le but général) et selon la façon prévue de la mettre en oeuvre en Amérique du Nord. Ceci donne une orientation à chaque Structure tout en lui laissant la liberté sur la façon de faire, et la possibilité de s’inspirer de l’Amérique du Nord.
Après le déjeuner, 2ème session plénière, sur le thème « Information Publique : votre expérience des media sociaux », animée par Miriam (UK & Eire). UK & Eire est la plus grosse Structure d’Europe (plus de 600 groupes). Quand elle prend un sujet à bras le corps, elle le fait avec méthode. Pour les media sociaux, c’est tout un plan de communication qui a été déployé, non seulement sur les media sociaux (dans le but d’attirer les jeunes), mais dans « tous » les media, et qui a été activé plusieurs années de suite en variant la population cible et en adaptant la façon de s’exprimer aux media utilisés et à la culture propre à chaque Région. Le résultat est à la hauteur des moyens : davantage de jeunes cherchent de l’aide, et Al-Anon est mieux connu des professionnels.
Les amies du BSM livrent ensuite des informations du BSM sur les livres numériques, sur la Documentation Approuvée par la Conférence, sur la mise à disposition de visuels pour construire nos propres affiches. Là encore, on sent la volonté de fournir des outils réellement utilisables par les Structures hors Amérique du Nord.
2ème séance d’échanges, sur le « document-cadre EZM ». Il s’agit de relire et éventuellement amender le document qui décrit comment se passe une Réunion de la Zone Europe. Johane avait prévenu : ce sujet ennuie tout le monde, c’est soporifique. Pas du tout ! Le premier point était le lieu de réunion, une fois sur deux à Essen en Allemagne. Or Essen n’est plus un lieu central pour Al-Anon Allemagne, qui ne souhaite plus accueillir l’EZM une fois sur deux. A ce moment, Mario et Paolo présentent la candidature de l’Italie pour la prochaine EZM, candidature votée dans l’enthousiasme !Le deuxième point portait sur le remplacement du Google Group par AFG Connects (outil interne Al-Anon) pour les communications de l’EZM, voté dans la foulée. La France avait préparé le point suivant « EZM pour tous » : seulement 18 Structures sont présentes sur 38 et l’aspect financier a empêché certaines Structures de participer à cette EZM, d’où la suggestion de créer un groupe de travail pour analyser cette question. Ceci n’a laissé personne indifférent et le débat très vivant nous a tous emmenés jusqu’au bout du temps sur le « document-cadre EZM ». Le lendemain, Aino recueillait les numéros de téléphone des volontaires pour un groupe WhatsApp « EZM 2023 » : le cadre du groupe de travail était créé !

Samedi soir,

moment très attendu, l’animation concoctée dans le plus grand secret par le Comité de préparation. Les 4 membres du Comité mettent des bérets de couleur et emmènent tout le monde en métro. Sortie au Trocadéro, où la Tour Eiffel apparaît soudain au détour d’un bâtiment. Promenade à pied jusqu’à la Seine et montée à bord d’un Bateau Parisien pour un dîner-croisière inoubliable : tourisme, gastronomie, danse et grosse ambiance… De retour sur le quai, la Tour Eiffel brille autant que les yeux des participants !

Dimanche,

session sur le thème « Re-croissance d’Al-Anon après la pandémie », animée par Aino et Päivi, de Finlande. Elles aussi font preuve de dynamisme et d’originalité. Elles nous font participer à un bref atelier de créativité selon une méthode qu’elles ont utilisée dans leur Structure. C’est très intéressant de voir comment des idées positives peuvent apparaître de cette façon.
L’EZM touche à sa fin. La prochaine EZM aura lieu dans 2 ans en Italie, lieu précis et date exacte à préciser par les amis Italiens. Chaque membre du Comité de prépara-tion adresse un petit mot d’amitié aux participants. Chacun repartira dans son pays, le coeur empli de la richesse des partages, de l’amour Al-Anon et des grands moments de cette formidable EZM.

Rayanne D, Déléguée aux réunions internationale

À la Conférence de 2014,

la France a décidé d’envoyer pour la première fois depuis très longtemps, un représentant aux réunions de service internationaux d’Al-Anon. La France faisait le choix d’être représentée et présente, et ainsi de réaffirmer de façon concrète notre appartenance à une fraternité mondiale.
Que de chemin parcouru en peu de temps!

Seulement 9 ans plus tard,

la France se voyait non seulement participante mais organisatrice et hôte d’une importante réunion internationale, le European Zonal Meeting (EZM), avec des représentants de 18 pays européens ainsi que des directeurs du Bureau des Services Mondiaux.

Le weekend du 1-3 septembre 2023 à Paris,,

 fut un temps très fort d’échange, de retrouvailles, de nouvelles rencontres entre des amis des quatre coins du continent. La spiritualité et la présence de la Puissance Supérieure guidaient cette grande réunion de service. Les délégués étaient tous réunis autour de la Déclaration d’Al-Anon et nos points communs étaient
1- un amour profond et une gratitude sans limite pour Al-Anon et
2- une envie forte de porter le message et de s’assurer « que la main d’Al-Anon et d’Alateen soit toujours là », quel que soit l’endroit, la langue.
Les discussions du weekend entre délégués internationaux furent riches et pleines d’informations utiles et d’idées innovantes (certaines qui inspirent déjà la France à de nouvelles actions!). L’entraide et l’échange entre participants étaient l’illustration vivante du parrainage de service à grande échelle.

Les invitées du BSM

ont partagé beaucoup de nouveautés. Elles ont démontré avec des exemples concrets à quel point les réunions internationales sont considérées et influentes dans les décisions prises pour Al-Anon à l’échelle mondiale. Un grand moment d’apprentissage pour nous tous est aussi arrivé de nos amies du BSM : lors d’une discussion bien animée entre délégués dans laquelle l’urgence de prendre une décision sur une nouveauté de fonctionnement se faisait sentir, le BSM nous a fait part de sa méthode de prise de décisions :
Une idée est proposée. S’ensuivent discussions, recherches, opinions, développement de l’idée, précisions, modifications, etc. Quand l’idée est claire, ainsi que son but et ses conséquences, et que TOUTES les opinions ont été entendues, arrive une motion. La motion (présentée par un membre et soutenue par un deuxième), est encore suivie de discussions et questions. Seulement lorsque toutes discussions sont entendues/terminées arrive le vote des membres. L’unanimité est ainsi souvent atteinte et est toujours l’idéal à viser, afin de préserver l’unité d’Al-Anon. Cette méthode rappelle bien le slogan « Se hâter lentement ».
(J’ai eu la grande joie de partager cette méthode à la première réunion de service de mon groupe après l’EZM. Le miracle était la sérénité avec laquelle nous pouvions discuter de nouvelles idées pour l’évolution du groupe.)

Quelle joie et privilège

d’appartenir à une fraternité qui est véritablement internationale en pensée et en action. Nous ne sommes jamais seuls. Nous sommes tous liés. Nous avons besoin les uns des autres, que ce soit dans notre rétablissement personnel ou à l’échelle mondiale. Nous avançons ensemble en Al-Anon, un jour à la fois.

Compte-Rendu détaillé